Amour entre personnes de même sexe: une affaire de Blancs. Vraiment? Coup de gueule!

Dernière mise à jour : 15 août 2021

Pardon hein, mais c’est quand même difficile de comprendre que le bonheur des uns cause la douleur des autres. Et quelle douleur ! Chers frères et sœurs africains, camerounais : en quoi un amour entre personnes de même sexe peut-il vous donner l’insomnie ?


Ah bot mbem, Ah mes gens !

Est-ce que l’amour est une histoire de Blancs ? Depuis quand l’amour serait-il une affaire de Blancs ? Ne descendons quand même pas si loin pour chercher un pétrole qui déjà ne nous appartient plus ! Deux personnes adultes consentantes qui s’aiment, en quoi cela devrait-il être réservé aux Blancs. En parlant de Blancs, justement, dites-moi : le téléphone que vous avez entre vos mains, ce smartphone que vous utilisez vous réaliser des sex-tapes des vôtres et les balancer sans aucun scrupule sur l’Internet, de qui viennent ces smartphones ? Qui vous a apporté l’Internet et tous ses avantages ? Vos mêmes téléphones que vous utilisez pour poster des commentaires de douleur profonde et de haine contre deux hommes qui s’aiment, mais dites-moi donc, ces téléphones-là, savez-vous seulement comment ils sont faits ? Savez-vous seulement quelles en sont les composantes ? Savez-vous combien de personnes perdent leur vie en Afrique (eh Nzambé nagaï !) pour du coltan, de l’or et bien d’autres composantes essentielles pour les téléphones que vous utilisez ? Savez-vous combien de guerres civiles sont fabriquées chez nous pour qu’ici existent voitures électriques, conquête de l’espace et prouesses technologiques dont vous n’avez même pas encore l’idée ? Mèèè ah ! Réveillez-vous ! Tour de garde !


Qui a donc dit que l’amour était une affaire de Blancs ? Mes chers frères et sœurs africains, oh Camerounais, regardez donc autour de vous, qu’est-ce qui vous appartient vraiment ? Les entreprises qui détiennent le ciment utile pour la construction de vos maisons sont en mains occidentales. Votre téléphonie mobile est en mains occidentales. Votre tissu pour vos vêtements vient d’ailleurs ! La technologie nécessaire pour votre électricité – ce que l’on consent à vous laisser d’électricité pour peu qu'on considère que vous en avez le droit – est en mains occidentales. Eh bien, je vais vous dire : même vos bières sont occidentales ! Una no be shame ? Et c’est les N’tchèlè qui vous empêchent de dormir. Mais… mais… mais… j’entends vos bières, vos vins, les champagnes (importés bien sûr !) et autres douces liqueurs sont en mains occidentales. Mais allô quoi ?! Qu’on parle du vin de palme ? Qu’on parle de Arrki ? Même ça, bientôt ce sont les Chinois qui vous le vendront, si ce n’est pas encore le cas. O soan ! O’soan a bot mbem ! La honte ! Et c’est l’amour entre deux hommes qui trouble votre sommeil ?


Ah bot mbem ! Mes gens !

Est-ce qu’un goorjigéen en prison voire lapidé permettra à nos ancêtres de retourner à Gorée ? Est-ce que cela donnera de l’eau courante à de millions de familles sur notre continent ? Est-ce que cela empêchera l’inflation des produits de première nécessité ? Battez-vous contre le franc Cfa et laissez l’amour s’exprimer librement.


Comme c’est étrange que l’amour et le bonheur entre deux hommes ou deux femmes (et je ne vous épargne des non-binaires : ce sera trop compliqué pour vous, j’imagine !) vous plonge dans un état d’émoi si singulier. Et vous, vos imaginaires, d’où viennent-ils, de quoi sont-ils le fruit ? De la Bible ? Du Coran ? Qui donc saura me parler, à moi, de la Bible ? Dans vos placards, les charlatans, les Alan´mi bou, les Adjé Dokita et j’en passe. C’est vous qui me parlerez de la Bible ? Le Christ nous a touxtes pardonné.es.x. Nous Lui avons pardonné, aussi. Et même nos ancêtres. Je parle avec mes morts et j’ai fait ma paix avec eux. Qui êtes-vous, vous, pour me lancez le premier grisgris ? Que cela vous rende donc éternels !

Pour rappel, l’Ancien Testament ne fait pas de vous un Chrétien, car Chrétien prend sa racine dans Christ, Jésus-Christ. Oh vous, Oh toi qui veut enlever la paille dans l’œil de ton voisin, es-tu sûr que tu en as fini avec la poutre dans tes deux yeux ? En es-tu si certain ? Mais Bon Dieu, pardonne-leur, car ils ne savent pas ceux qu’ils font. Pourquoi l’amour et la réjouissance de deux âmes vous foutent la hernie ? Eeeh Ah Nyambè ! Êtes-vous sûrs d’avoir mangé à votre faim en ce jour ? Êtes-vous sûrs que vos enfants bénéficient de l’instruction qu’il leur faut afin qu’ils s’épanouissent dans ce monde, le monde de demain, le monde d’après-Covid, où tous les pays sensés imaginent ce qu’ils feront de leurs économies, de leurs politiques sociales, de leurs entreprises, etc ? Vous ne vous offusquez pas des milliards détournés par vos dirigeants à la longévité troublante. Non, vous ne vous offusquez pas que des fonds des bailleurs occidentaux – des Blancs ! – s’évaporent, padam ! ou plus précisément finissent dans les comptes étrangers, encore chez les Blancs ! Mouf ! Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir qui payera ces dettes que vos dirigeants amassent ? Qui payera la dette Covid ? Vos enfants ! Leurs enfants après eux, les enfants des enfants de leurs enfants ! Une dette à vie qu’il faudra payer, pédé ou pas. Il faudra la payer un jour. O’soan ! Ne mourez-vous pas de honte ?


Où est donc passée votre vraie fierté, mes gens ? Où l’avez-vous foutue ? Et bien, mè man’ Ndjock, man’ Longassè, mè Max Lobè, moi Max Lobé, votre frère et fils, de gré ou de force, je vous le dis, vous loupez votre cible. Battez-vous pour autre chose, mais A di beg una, cessez de tuer les vôtres. Una no be shame ! Réveillez-vous ! Montez la Tour de Garde pour le bien commun. Dormez sereins ! Dormez tranquilles, moi Max Lobè, je ne peux pas forger mes armes contre vous. Bien au contraire ! Réjouissez-vous de mon existence. Ne la tolérez pas, non. Réjouissez-vous que je sois des vôtres.


Mè samla béh ! Je vous embrasse très tendrement !

0 commentaire